Communiqué de presse 16-09-2021

Communiqué de presse

A Paris, le 16 septembre 2020

 

Appel à la mobilisation pour la libération des prisonniers de guerre arméniens en Azerbaïdjan et pour la reconnaissance de la République d’Artsakh par le gouvernement français. 

 

Le Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF) appelle à la mobilisation le dimanche 26 septembre à 15 heures devant l’ambassade de l’Azerbaïdjan, 78 avenue d’Iena, 75016 Paris. 

 

L’Azerbaïdjan détient illégalement depuis plus de dix mois près de 200 prisonniers de guerre ainsi que des citoyens et citoyennes arméniens, sous prétexte qu’ils seraient des « terroristes ». Rappelons que le 27 septembre 2020, les troupes azerbaïdjanaises, soutenues militairement, tactiquement et physiquement par la Turquie d’Erdogan, ont lancé une offensive d’une grande ampleur contre les Arméniens de la République du Haut-Karabakh qui a fait 4000 morts et s’est soldée par l’occupation d’un tiers de son territoire. Cette agression, appuyée par 2000 djihadistes syriens embauchés par Erdogan, doit son succès aux forces pléthoriques mis en oeuvre par la coalition turco-azerbaïdjanaise qui a utilisé des armes de dernières générations, mais aussi des bombes à sous-munitions et au phosphore blanc, interdites pas la communauté internationale. 

Confrontée à ce déluge de feu, la partie arménienne a accepté le 10 novembre de signer un cessez-le-feu qui stipulait notamment la libération de tous les prisonniers de guerre. 

Dix mois après, 200 otages arméniens sont toujours détenus arbitrairement en Azerbaïdjan ou ils sont quotidiennement torturés, battus et humiliés, comme l’a dénoncé entre autres un rapport d’Human Right Watch*. Le président azéri Alyiev s’en sert comme moyen de pression sur le gouvernement arménien et comme monnaie d’échange. 

 

La manifestation du 26 septembre prochain aura donc comme objet la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers de guerre arméniens. Elle en appelle également au réveil des instances internationales trop longtemps muettes sur le sujet. 

 

De plus, les deux chambres du Parlement ont voté à la fin de l’année 2020 des voeux demandant la reconnaissance de la République d’Artsakh par la France.

Il est désormais grand temps que l’exécutif fasse écho à ces voeux et reconnaisse officiellement la République d’Artsakh, au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et conformément au référendum d’autodétermination voté à une écrasante majorité par le peuple artsakhiote en 1991. 

 

Les différentes manifestations organisées par le CCAF pendant la guerre l’année passée ont réuni jusqu’à 20 000 personnes dans les rues parisiennes. 

 

De nombreuses organisations ont d’ores et déjà répondu présentes à l’appel du CCAF : SOS Racisme, l’UEJF, le Parti Communiste Français, le Conseil Démocratique Kurde en France, Ibuka France Mémoire, Comité de soutien aux chrétiens d’Irak, la Chrédo (Chrétiens d’Orient en danger). 

 

*https://www.hrw.org/news/2021/03/19/azerbaijan-armenian-pows-abused-custody

Contact : 

07 83 70 07 82 / secretaireccaf@gmail.com

Partagez: