Journée nationale de commémoration du génocide des Arméniens

Le CCAF remercie Emmanuel Macron et salue la publication du décret instituant le 24 avril comme date annuelle de commémoration du génocide arménien dans toute la France. Avec l’officialisation de cette mesure qui se situe dans le prolongement de la reconnaissance du génocide arménien par la France le 29 janvier 2001, et qui intervient quelque jours après celle de faire du 7 avril une journée nationale de commémoration du génocide des Tutsis, la République atteint à l’universel en s’appropriant le destin de victimes qui appartiennent à l’humanité.

« Renoncer à défendre la vérité, c’est se condamner à la déraison » avait dit Emmanuel Macron en annonçant sa décision lors du diner du CCAF annuel le 4 février 2019. « Banaliser l’injure, comme on la voit remonter, laisser le doute reprendre place chez nous ou dans d’autres pays c’est trahir tous ceux qui sont tombés, c’est trahir tout ce que nous avons construit » avait également affirmé le président.

Dans ce même esprit, le CCAF considère l’instauration de cette journée nationale, comme une avancée importante dans le très long chemin pour la justice envers la nation arménienne victime du 1er génocide du XXe siècle et de 100 ans de négationnisme de l’État turc.

12 avril 2019

Partagez: